Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Contamination environnementale aux PFAS...
Communiqué de presse conjoint de l’AFSCA et du ministre David Clarinval (01/07/2021) Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur Facebook LinkedIn


Contamination environnementale aux PFAS
L'AFSCA poursuit son programme de contrôle général et le complète par une campagne d'échantillonnage spécifique dans la région de Zwijndrecht

  Suite à la contamination environnementale historique dans la région de Zwijndrecht autour de l’usine 3M, l'AFSCA avait décidé en juin de réorienter les analyses de son programme de contrôle général vers la zone autour de la région de Zwijndrecht. Les résultats des échantillons prélevés dans le cadre de cette surveillance générale sont tous favorables.

Parallèlement à cela, l'AFSCA a mis en place une campagne d'échantillonnage spécifique dans les exploitations situées dans la zone contaminée.


La campagne d’échantillonnage spécifique mise en place par l'AFSCA consiste à prélever et à analyser des échantillons de diverses denrées alimentaires (viande, œufs et lait) auprès de différentes exploitations agricoles. Les échantillons seront prélevés dans une zone de 15 kilomètres autour de l'usine 3M, en partant du centre vers le périmètre de la zone. Grâce à cette campagne d'échantillonnage spécifique, l'AFSCA veut obtenir une image claire de la situation dans les exploitations agricoles en ce qui concerne la contamination aux PFAS autour de l’usine 3M.

Plus de 10 ans d’analyses sur les PFAS

Cette campagne d'échantillonnage spécifique se déroule parallèlement au programme de contrôle général de l'AFSCA pour les substances PFAS dans les denrées alimentaires. En effet, des analyses sont réalisées depuis plus de 10 ans dans le cadre du plan de contrôle de l’AFSCA : parmi les 450 échantillons de denrées alimentaires prélevés au cours de ces dernières années, tous les résultats sont inférieurs aux limites d'action proposées par le Comité scientifique en 2017 et sur lesquelles l'AFSCA a, jusqu'à présent, fondé sa politique, en l'absence de normes européennes. Dès la notification de la contamination environnementale à Zwijndrecht, l’AFSCA a décidé de rediriger ses contrôles relevant de ce plan de contrôle vers cette zone. Il s’agissait d’échantillons d'œufs, de lait et de viande : les analyses sont terminées et les résultats sont rassurants : aucun dépassement n'a été observé.

Une campagne d'échantillonnage permet d’obtenir un vue globale quant à une éventuelle contamination aux PFAS

La campagne d'échantillonnage spécifique permettra à l’AFSCA de se faire une idée plus précise sur une éventuelle contamination aux PFAS chez les agriculteurs de la zone. Les résultats de cette campagne d’échantillonnage spécifique pourront également être utiles pour établir un périmètre à l’intérieur duquel il sera conseillé aux agriculteurs d'effectuer leurs propres analyses sur leurs produits - dans le cadre de leur autocontrôle pour s'assurer qu'ils mettent sur le marché des produits conformes - comme ils y sont tenus par la législation européenne. Une ligne directrice générale n'est actuellement pas prévue, chaque agriculteur devant tenir compte de sa propre méthode de production. Si l’analyse des échantillons devait mettre en lumière un dépassement de la limite d’action, l’AFSCA imposera, comme toujours, les mesures nécessaires : des produits non conformes ne peuvent pas être mis sur le marché.

Le ministre Clarinval demande une harmonisation au niveau européen

En plus des actions entreprises par l'AFSCA, David Clarinval, ministre fédéral de l'Agriculture, a envoyé une lettre aux commissaires Stélla Kyriakides (Santé et à la politique des consommateurs) et Janusz Wojciechowski (Agriculture et développement rural). En effet, la Commission européenne est le seul organe compétent pour fixer des normes harmonisées au niveau de tous les États membres pour ce qui concerne la contamination des denrées alimentaires. Le ministre Clarinval a demandé à ce que des normes claires soient définies le plus rapidement possible.

Les membres de son cabinet ont, par ailleurs, participé à une vidéoconférence avec la Commission le 1er juillet 2021 afin d’insister sur le fait que ces normes doivent être établies rapidement. Suite à cette réunion, la Belgique a obtenu une procédure accélérée. D'ici la fin du mois de septembre, la Commission devrait disposer d'une norme harmonisée pour les PFAS.

Communication avec les autorités, les agriculteurs et les consommateurs

L'AFSCA entretient des contacts étroits avec les autorités régionales autour de ce dossier. Dans le cadre de ses compétences, l'AFSCA communique également, via les associations sectorielles, auprès des agriculteurs. Les légumes des potagers, œufs et autres produits de particuliers relèvent de la sphère privée et ne relèvent donc pas des compétences de l’AFSCA : les contrôles et les conseils en la matière relèvent de la compétence des autorités régionales.

L'AFSCA maintient une position claire sur cette question : le consommateur doit pouvoir avoir la certitude que les aliments qu'il consomme sont sûrs. C'est pourquoi l'AFSCA continuera à communiquer de manière transparente sur ses conclusions.

  Personne de contact pour la presse:
Stéphanie Maquoi
stephanie.maquoi@afsca.be
Tél. : 0478 69 57 84
Notre mission est de veiller à ce que tous les acteurs de la chaîne fournissent aux consommateurs et les uns aux autres une assurance optimale que les aliments, les animaux, les plantes et les produits qu’ils consomment, utilisent ou détiennent sont fiables, sûrs et protégés, maintenant et à l’avenir.

Version imprimable   |   Dernière mis01.07.2021 #EndDate -->    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Notre politique de cookies   |   Déclaration sur l'accessibilité   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet