Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Vie pratique > Conservation > Que signifie la mention « Conditionné sous atmosphère protectrice » présente sur certaines étiquettes ?

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (allergènes) Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Que signifie la mention « Conditionné sous atmosphère protectrice » présente sur certaines étiquettes ? Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 04.08.2016


Une denrée alimentaire emballée sous atmosphère modifiée ou protectrice est conditionnée dans un emballage dans lequel l’air a été remplacé par un gaz ou un mélange de gaz autorisés.
Ces gaz sont considérés comme des additifs. Ils sont autorisés via le Règlement (CE) N° 1333/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16/12/2008 sur les additifs alimentaires (liste des gaz autorisés reprise dans ce règlement).

L’irradiation ou l’ionisation ne sont pas des traitements en lien avec les gaz utilisés dans les conditionnements. Ils relèvent d’une autre réglementation.

L'air "ordinaire" se compose principalement d’azote et d’oxygène. L’oxygène est à l’origine de processus d’altération des aliments (oxydation, rancissement, …). Certains types de micro-organismes, dits aérobies, ont besoin d’oxygène pour se développer. En diminuant la proportion d’oxygène au contact de la denrée alimentaire, les industriels parviennent à augmenter sensiblement la durée de conservation.

La plupart du temps, ces denrées doivent encore être conservées au froid, ce qui ralentit encore le développement des micro-organismes. Les dates limites de consommation (DLC) des denrées emballées sous atmosphère contrôlée sont donc plus longues. C’est au fabricant de la denrée de déterminer la DLC en fonction, par exemple, de tests de vieillissement ou de résultats d’analyses microbiologiques. Il garantit que le produit ne présente pas de risque pour le consommateur jusqu’à la DLC s’il est conservé à la température prévue.

Une fois la DLC dépassée, il ne peut plus être consommé et, par conséquent, il est interdit de le vendre.


Source : Bulletin AFSCA n°47, page 8


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet