Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Professionnels > Production animale > Animaux > Santé animale > Grippe aviaire > Actualité
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Service de médiation Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Grippe aviaire

Page précédente

Infections avec le virus type H3


 

Actualité

Depuis début avril 2019, quelques dizaines d’exploitations avicoles ont été touchées par le virus de l’influenza aviaire de type H3. La plupart des exploitations contaminées se situent en Flandre occidentale, quelques-unes se situent en Flandre orientale et jusqu’à présent, une seule exploitation contaminée a été découverte dans les provinces d’Anvers et de Liège. Les symptômes les plus fréquents sont la dépression, les œufs pâles, une baisse rapide de la production d'œufs (de 20%-100%), une diminution de la consommation d’eau et de nourriture et un taux de mortalité élevé (parfois jusqu’à 50% et plus).

Qu’est-ce que l’influenza aviaire de type H3 ?

Le virus de l’influenza aviaire de type H3 est un virus qui attaque les volailles, mais qui est totalement inoffensif pour l’homme et pour la chaîne alimentaire. Le virus présente toutes les caractéristiques d’un virus faiblement pathogène, ce qui signifie que le virus lui-même ne peut être tenu responsable des symptômes ou de la mortalité des volailles .       
Bien entendu, ce virus peut toutefois contribuer à renforcer les symptômes causés par d’autres pathogènes.

On ne sait pas encore précisément quels sont les autres facteurs qui déclenchent les symptômes cliniques. C’est pourquoi une application plus que stricte des mesures de biosécurité est indispensable.


Législation

Étant donné que les contaminations par un virus faiblement pathogène de type H3 ne relèvent pas du champ d’application de la réglementation sur l’influenza aviaire – qui prescrit uniquement des mesures pour les virus d’influenza aviaire hautement pathogènes et les virus d’influenza aviaire faiblement pathogènes de type H5/H7 – aucune mesure de lutte spécifique n’est prise lorsque des virus de type H3 sont détectés dans une exploitation avicole, pas plus que dans le cas d’autres infections non réglementées. Un AM reprenant les mesures préventives visant à éviter l’introduction et la propagation de ce virus de type H3 a néanmoins été publié.

                 

Mesures


L’arrêté ministériel portant des mesures d’urgence pour empêcher la dispersion du virus de l’influenza aviaire de type H3 met l’accent sur les mesures de biosécurité renforcées en vue de prévenir l’introduction et la propagation du virus de l’influenza aviaire de type H3 dans les exploitations avicoles belges.       

En résumé, les mesures suivantes s’appliquent à tous les troupeaux de volailles dans l’ensemble de la Belgique :

  • Les volailles ne peuvent pas faire l’objet d’un traitement thérapeutique sans qu’il soit d’abord procédé à un échantillonnage lorsque les seuils ci-dessous sont atteints. Ceux-ci s’appliquent au niveau du poulailler (et non au niveau de l’exploitation) :
    • une réduction de plus de 20% de la consommation normale d'eau et de nourriture ;
  • un taux de mortalité de plus de 3% par semaine ;
  • une chute de ponte de plus de 5% pendant plus de deux jours ;
  • signes cliniques ou lésions révélant la présence de l'influenza aviaire constatés lors de l’expertise post mortem 
  • Dans les exploitations avicoles commerciales, les véhicules doivent être nettoyés et désinfectés avec un biocide autorisé avant d’entrer dans l’exploitation ou de quitter les lieux (voir lien suivant pour la liste des produits autorisés :

http://www.favv.be/dierengezondheid/vogelgriep/_documents/ListedesPBPT3_H5N1_000.pdf).

  • Le chargement de volailles de différentes provenances dans un même véhicule et le déchargement de volailles d’un même véhicule vers plusieurs exploitations sont interdits.
  • L'accès à un poulailler ou un couvoir est interdit à toute personne n'appartenant pas à l'exploitation. Le responsable prend toutes les mesures nécessaires à cet effet. Cette interdiction n'est pas d'application pour :
    • le personnel nécessaire à la gestion de l’exploitation ;
    • le vétérinaire ;
    • les collaborateurs de l'Agence alimentaire et d’autres autorités, ainsi que les personnes qui travaillent sous leurs ordres.

Toutes ces personnes – mais aussi celles qui travaillent quotidiennement dans l’exploitation – sont tenues de mettre des bottes et des (sur)vêtements de l'exploitation / jetables avant d'entrer dans le poulailler ou le couvoir et de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éviter la propagation des maladies.

Le fumier, le lisier et la litière provenant de poulaillers contaminés par le virus de l’influenza aviaire de type  H3 doivent être désinfectés avec un biocide autorisé (voir liste plus haut) avant d’être transformés ou traités conformément au Règlement (CE) n° 1069/2009 (= règlement relatif aux sous-produits animaux).

Si vous avez d’autres questions à ce sujet, veuillez vous adresser à votre ULC.

 ok? plus général

 !! FR zin van het MB is niet correct : "lésions post mortem" = letsels die na de dood van het dier hebben plaatsgevonden

 Ajout (ou « le virus de l’influenza aviaire de type H3 »)

 


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 20.05.2019   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet