Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs  > Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? > Contrôle dans un poste d’inspection frontalier (PIF)

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (allergènes) Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Contrôle dans un poste d’inspection frontalier (PIF) Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 07.02.2014


Les inspections des produits importés de pays tiers (les pays hors Union européenne) sont destinées à garantir un niveau de sécurité alimentaire élevé dans l’Union européenne. Elles se déroulent au niveau des postes d’inspection frontaliers (PIF). En Belgique on en compte six, situés dans les ports (Anvers, Zeebruges, Gand) et aéroports belges (Zaventem, Ostende et Liège). Le contrôle physique des denrées d’origine non animale peut également être réalisé dans d’autres lieux d’inspection. Ces contrôles servent également à empêcher l’introduction et la propagation de maladies des animaux et des plantes.


Contrôles obligatoires

Les envois suivants doivent obligatoirement être inspectés dans un PIF avant de pouvoir être commercialisés dans l’Union européenne:

  • Animaux vivants
  • Produits animaux destinés à la consommation humaine (produits à base de viande, produits de la pêche, produits laitiers, miel, …)
  • Produits animaux non destinés à la consommation humaine tels que les aliments pour animaux de compagnie, les semences et le sperme, les trophées de chasse…
  • Denrées alimentaires d’origine non animale ou autres produits dans le cadre de mesure de sauvegarde ou d’urgence décidées au niveau européen qui imposent par exemple la recherche d’aflatoxines dans les fruits à coque, d’OGM dans les produits à base de riz de Chine ou de certaines substances dans les ustensiles de cuisine chinois.
  • Plantes et produits végétaux destinés à la consommation humaine (fruits, légumes, herbes fraiches) ou non (fleurs, boutures, bois,…)
  • Aliments pour animaux.


Les produits doivent être déclarés (à temps) par l’importateur. Les postes d’inspection frontaliers doivent être agréés par l’Union européenne. Ces agréments sont délivrés pour des produits spécifiques. Par exemple, les PIF des ports d’Anvers, Gand et Zeebruges n’ont pas d’agrément pour l’expertise d’animaux vivants.


Comment se déroule un contrôle ?

Un contrôle dans un PIF comprend:

  • un contrôle documentaire : les produits sont-ils accompagnés de tous les documents ou certificats exigés ? Les pays et les entreprises mentionnées sur les certificats sont-ils habilités à exporter vers l’Union européenne ?
  • un contrôle d’identité : la vérification par inspection visuelle de la concordance entre les envois et les données des différents documents (certificat, passeport des animaux, numéro de lot des denrées alimentaires, numéro d’enregistrement du producteur, …)
  • un contrôle physique : le produit ou l’animal est examiné via un prélèvement d’échantillons, un contrôle organoleptique, une inspection vétérinaire des animaux, une inspection phytosanitaire des végétaux.



Après le contrôle

Lorsque les conditions d’importation sont respectées et qu’il n’y a pas de risque pour la santé publique ou pour la santé des animaux et des plantes, un certificat d’entrée est délivré. Il permet la circulation de la marchandise dans l’ensemble de l’Union européenne.
Si le résultat d’un contrôle est défavorable, l’envoi est refusé. Il est soit renvoyé vers le pays d’origine, soit détruit.
Dans certains cas, le produit peut être retravaillé ou autorisé à un autre usage, le plus souvent en dehors de la chaîne alimentaire (par exemple l’utilisation de fruits pour la fabrication de produits de nettoyage).


Mais ce n’est pas tout !

Les contrôleurs et inspecteurs des PIF gèrent aussi les transits de marchandises entre pays tiers, la canalisation (transport sous contrôle jusqu’à destination), le suivi des envois refusés, le bien-être des animaux exportés, le suivi des déchets de catering (repas servis à bord des avions/navires) …


Source : Bulletin AFSCA n°47, pages 3 & 4.



Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet