Afficher cette page en :   Français   Néerlandais   Anglais

 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Professionnels > Denrées alimentaires > Incidents > Fipronil dans les œufs
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Fipronil dans les œufs




F.A.Q. Consommateurs
Données toxicologiques
Contrôles
Chronologie (PDF)
Laboratoires agréés Fipronil (XLS) (Update: 29/08/2017)
Instruction pour les OCI pour l'échantillonnage dans le secteur de la production primaire (PDF)
Communiqués de presse & Communications
Summary Report Standing Committee 30/08/2017 (PDF)
Call center 0800 13 550





F.A.Q. Consommateurs

1. Qu’est-ce que le fipronil ?
Le fipronil est un insecticide qui est utilisé pour le contrôle des poux, des acariens et autres invertébrés parasites présents chez les animaux domestiques. Il peut également être utilisé dans la chaîne alimentaire comme agent de protection des cultures.

2. Pourquoi y a-t-il eu un problème avec le fipronil ?
Le fipronil est un insecticide qui n'est pas agréé pour être utilisé pour les animaux destinés à la chaîne alimentaire. Les effets dans la chaîne alimentaire et sur la santé humaine ne sont pas suffisamment documentés pour cet usage. En juillet 2017, il a été constaté que le fipronil avait été utilisé dans l'industrie de la volaille pour la lutte contre les poux rouges chez les poules pondeuses, malgré l'interdiction.

3. Quelles sont les normes utilisées ?
Pour les œufs, une première limite est fixée à 0,005 mg/kg. Il s’agit de la LMR (limite maximale de résidus). Etant donné que le fipronil ne peut pas être utilisé chez les volailles, c’est la limite qui est utilisée pour autoriser la mise sur le marché des œufs. En outre, il a été déterminé une valeur de risque de 0,73 mg/kg. Une évaluation de risques européenne a déterminé qu’au-dessus de cette valeur, il y avait un risque potentiel pour la santé. Par conséquent, les œufs dont la teneur en fipronil dépasse 0,73 mg/kg doivent être rappelés auprès du consommateur.

4. Pourquoi a-t-on rappelé les œufs auprès des consommateurs ?

Les résultats des premières analyses présentaient une plus grande incertitude de mesure que prévu. En d’autres termes, il y avait un doute concernant la fiabilité des résultats d’analyse. C’est pourquoi, en vertu du principe de précaution, les œufs concernés ont été rappelés auprès du consommateur. On a conseillé de ne plus consommer ces œufs.


5. Quels sont les lots d’œufs qui ont été rappelés ?

Il s’agissait des œufs portant le numéro 3BE3114. Ce numéro est mentionné sur chaque œuf. Vous pouviez rapporter les œufs concernés à votre point de vente. Les œufs ramenés au magasin ont été détruits.
Les œufs qui proviennent des Pays-Bas comportent le code NL. Les codes des œufs rappelés aux Pays-Bas sont disponibles sur le site de la nVWA : https://www.nvwa.nl/onderwerpen/biociden/fipronil-in-eieren/eicodelijst.


6. Peut-on manger des œufs en toute sécurité ?
Oui. Toutes les exploitations belges de volaille suspectes ont été bloquées, contrôlées et échantillonnées. Ces exploitations n'ont été libérées qu’après l’obtention de résultats d’analyses conformes. Les œufs actuellement présents dans les magasins sont donc sans danger pour les consommateurs

7. Peut-on manger ses propres œufs en toute sécurité ?

Oui. Si vous luttez contre les poux rouges avec un produit agréé pour le traitement de la volaille que vous avez acheté dans un canal de distribution régulier, il n’y a aucun problème. Ce type de produit ne contient pas de fipronil.


8. Les produits contenant des œufs sont-ils sûrs pour la santé ?

Oui, les entreprises qui ont, dans la confection de leurs produits, utilisé des oeufs provenant d'exploitations bloquées ont réalisé une analyse de risque. Les produits transformés dans lesquels on a trouvé du fipronil ont été retirés du commerce. On n'a trouvé aucun produit qui présentait un éventuel risque pour la santé.


9. Pourquoi le problème se pose-t-il uniquement pour les œufs et pas pour la viande de volaille ?

Il y a une différence entre poules pondeuses et poulets de chair. Il n’y a eu aucune indication de l’utilisation de fipronil dans les exploitations de poulets de chair. Dans ces exploitations, le problème de poux rouges ne se pose pas vu que les animaux sont abattus très jeunes. Ceci est confirmé par les analyses réalisées par l’AFSCA.

10. Quels sont les effets de l'exposition au fipronil sur la santé ?

Le fipronil est nuisible pour les reins, le foie et la thyroïde. Il n’est pas cancérigène et n’a pas d’effet nuisible sur la reproduction ou sur l’embryon humain. Dans les rares cas de contamination avec le produit pur, les symptômes peuvent être des nausées, des maux de ventre et des vertiges. Les teneurs en fipronil qui ont été détectées dans les œufs étaient trop faibles pour faire apparaître ces symptômes.


11. Quelle est la différence entre un retrait du marché et un rappel de produit?

Toute entreprise a l’obligation de mettre sur le marché des produits conformes, c.à.d. des produits qui répondent aux exigences légales. Lorsqu’il est constaté qu’un produit non-conforme est sur le marché, c.à.d. un produit qui ne répond pas aux exigences légales, l’entreprise doit immédiatement prendre des mesures.

Les mesures à prendre dépendent du type de produit et de l’endroit où il se trouve dans la chaîne alimentaire au moment où l’on constate le problème.

  • S’il s’agit de matières premières, comme les œufs, qui ne répondent pas aux normes, il est nécessaire de les bloquer (ces matières premières ne peuvent plus être utilisées). Si elles ont été fournies à l’entreprise concernée, l’AFSCA doit alors en être informée afin de réaliser une enquête auprès du fournisseur responsable et ainsi pouvoir saisir le produit au niveau des autres entreprises impliquées. L’entreprise doit elle-même aussi avertir les entreprises clientes.
  • Il en est de même pour les produits transformés, comme les biscuits et d’autres produits transformés à base d’œufs. Le fabriquant doit bloquer les produits transformés non conformes et avertir l’AFSCA si les produits ont quitté son établissement. L’entreprise doit alors immédiatement retirer le produit du marché, c’est-à-dire informer les entreprises clientes que ce produit ne peut plus être commercialisé.

IMPORTANT : lorsqu’il y a en plus une raison de croire qu’il existe un danger pour la santé publique, le consommateur doit être averti immédiatement !

3 mesures sont possibles selon la situation:
  1. Blocage des produits: les produits restent sur place (au sein de l’entreprise) : pas d’utilisation ni de transport vers les entreprises clientes. En d’autres termes : faire en sorte que le produit ne puisse être vendu.
  2. Retrait du marché: les produits concernés sont retirés du marché chez toutes les entreprises clientes concernées par le produit (par exemple: commerce de gros ou de détail). Un retrait est fait sans recall.
  3. Recall/rappel de produits lorsqu’il y a un danger pour la santé publique : on demande aux consommateurs de ne pas consommer/utiliser les produits et de les ramener en magasin.

Il revient à l’entreprise qui met le produit sur le marché (le producteur, l’importateur, le vendeur, ...) d’informer le consommateur. Elle doit rédiger un communiqué de presse pour informer toute la presse belge. Si elle ne le fait pas, l’AFSCA s’en chargera et dressera un procès-verbal d’infraction au contrevenant.

L’AFSCA publie également sur son site internet les communiqués de presse des entreprises. Vous pouvez les consulter sur notre site www.afsca.be, à la rubrique Consommateurs > Rappel de produits.


Qu’en est-il exactement des œufs et des produits transformés contaminés au fipronil ?

Tous les œufs et produits transformés dans lesquels des concentrations en fipronil supérieures à la LMR ont été détectées, ont été retirés du marché et détruits !

Œufs
Les exploitations de poules pondeuses dans lesquelles des œufs contaminés ont été mis en évidence, ont été immédiatement bloquées. Les œufs encore présents dans ces exploitations ont été détruits. Ces exploitations ont également averti immédiatement les entreprises clientes.
Les casseries d’œufs, centres d’emballage,… ont à leur tour informé leurs propres clients. Tous les œufs des exploitations de ponte bloquées ont été retirés du marché dans les autres niveaux de la chaîne alimentaire et détruits. Cela signifie que ces œufs n’ont plus été utilisés au niveau de la production de produits transformés et qu’ils ne pouvaient pas non plus se retrouver dans les rayons des magasins.

Les œufs qui avaient déjà atteint les magasins ont été retirés des rayons et détruits.

Un rappel n’a été nécessaire que pour les œufs portant le code suivant : 3BE3114. Les œufs de cette exploitation contenaient des concentrations en fipronil supérieures à la valeur de référence européenne. Dans ce cas précis, il était donc indispensable d'avertir le consommateur, ce que nous avons fait via un communiqué de presse et via nos médias sociaux.

Pour les autres œufs dans lesquels du fipronil a été décelé, il n’existait pas de risque pour la santé. Les concentrations décelées en fipronil se situaient en effet en dessous de la valeur de référence européenne. Ces œufs ont donc fait l’objet d’un retrait du marché uniquement, et non d’un recall


Produits transformés
Les entreprises de transformation qui avaient déjà incorporé dans leurs produits des œufs provenant des exploitations bloquées, ont dû réaliser une enquête approfondie. Tous les produits non-conformes doivent être retirés du marché.

Ces entreprises doivent alors obligatoirement informer les autres entreprises clientes et celles-ci doivent à leur tour retirer les produits transformés des rayons des magasins.

Un recall/rappel des produits est nécessaire, dans le seul cas où la concentration en fipronil se situe au-dessus de la valeur de référence européenne, c.à.d. s’il existe un danger pour la santé publique.

IMPORTANT : jusqu’à présent, les concentrations en fipronil dans les produits transformés à base d’œufs n’ont pas atteint la valeur de référence européenne. Un recall/rappel n’a donc pas encore été nécessaire. Dans le cas d’un rappel, l’AFSCA informera immédiatement le consommateur.







Données toxicologiques

Dans le cadre de la procédure d’autorisation du fipronil comme pesticide en Europe, l’EFSA (European Food Safety Agency) a réalisé en 2006 une évaluation de risque complète. Cette évaluation de risque a été basée sur différents types d’études de toxicité (toxicité aigüe, toxicité chronique, toxicité sur la reproduction, neurotoxicité, génotoxicité, carcinogénicité).

Sur base des résultats de ces études scientifiques, et en appliquant un facteur de sécurité de 100 afin de prendre en compte le fait que les études avaient été réalisées sur des animaux (facteur 10) et la variabilité au sein de la population humaine (facteur 10), l’EFSA a identifié 2 seuils toxicologiques pour l’humain :
  • ADI (acceptable daily intake ou dose journalière acceptable) qui correspond à la dose qu’un humain peut consommer tous les jours, durant sa vie entière, sans risque appréciable pour sa santé = 0,0002 mg/kg de poids de l’individu exposé. Pour un adulte (66,7 kg*) cela correspond à 0.013 mg de fipronil par personne et pour un jeune enfant (8,7 kg*) à 0,0017 mg de fipronil.
  • ARfD (acute reference dose ou dose aigüe de référence) qui est la dose au-delà de laquelle un effet sur la santé pourrait être constaté en cas de consommation sur une courte période (jour ou repas) = 0,009 mg/kg de poids de l’individu exposé. Pour un adulte (66,7 kg*), cela correspond à 0,6 mg de fipronil par personne et pour un jeune enfant (8,7 kg*) à 0,078 mg de fipronil.

* : Valeurs de poids corporel moyen chez les adultes et les enfants européens utilisées dans le modèle EU Primo.

Evaluation et gestion des risques liés à la présence de fipronil dans les œufs, les ovoproduits, la viande de volailles et les produits transformés (PDF)





Contrôles

Analyses réalisées par l'AFSCA sur le fipronil dans la production végétale
Le fipronil est un résidu de pesticide réglementé dans le secteur de la production végétale. Des normes sont fixées dans un cadre légal européen et l'AFSCA contrôle la présence du fipronil dans une large gamme d'aliments comme des légumes, des fruits, du miel, des épices, du thé...
Les trois dernières années, 3.000 analyses ont été effectuées annuellement par l’Agence. Plus de 99,9% des échantillons étaient conformes. Les non-conformités concernaient principalement la coriandre.

Analyses réalisées par l'Agence fédérale sur des oeufs de consommation
492, 554 et 649 échantillons d'oeufs ont respectivement été prélevés en 2014, 2015 et 2016. Ces oeufs ont été analysés pour déterminer la présence résidus de médicaments, de pesticides et de toxines, ainsi que sur des paramètres chimiques, microbiologiques et de qualité. De 99,6 à 99,8% des échantillons étaient conformes.
Les pesticides couvrent toute une gamme de produits tels que les fongicides, insecticides, acaricides et nématicides.
[HCB, aldrine, bromophos, bromophos-ethyl, cis-, trans- et oxychlordane, chlordane (somme), chlorfenvinfos (somme), chlorpyriphos, chlorpyriphos-methyl, cypermethrine (somme), DDD(p,p-), DDE(o,p-), DDE(p,p-), DDT(o,p-), DDT(p,p-), DDT (somme), deltaméthrine, diazinon, dieldrine, dielrine (somme), endrine, etrifos, fenchlorphos, fenvalérate (RR-SS) – somme, fenvalérate (RS-SR) – somme, fonofos, heptachlore, heptachlore epoxide (cis-), heptachlore expoxide (trans-), heptachlore (somme), hexachlorecyclohexane (alfa-), hexachlorecyclohexane (beta-), lindane, méthoxychlore, paraoxon-methyl, parathion, parathion-methyl, parathion-methyl (somme), permethrine (somme), pirimifos-ethyl, pirimifos-methyl, sulfotep, bifenthrine, endosulfan (alfa-), endosulfan (beta-), endosulfan sulfate, endosulfan (somme), dichlorofenthion]







Communiqués de presse et Communications de l'AFSCA

Date Description
23/08/2017 Fipronil et produits transformés à base d'œufs : procédure suivie par l'Agence alimentaire en cas de produits non conformes
19/08/2017 Fipronil et produits transformés à base d’oeufs : l'Agence applique les mesures habituelles pour le retrait du marché et/ou le recall
17/08/2017 Fipronil : état des lieux
15/08/2017 Fipronil : résultats des actions supplémentaires
15/08/2017 Aperçu des exploitations bloquées
11/08/2017 Fipronil : Enquête sur l'incohérence des résultats d'analyse clôturée - Le recall de 9 codes d'oeufs est annulé
10/08/2017 Aperçu des exploitations bloquées
08/08/2017 Mesure de précaution suite à un problème lié aux analyses fournies par un laboratoire
08/08/2017 Résultats complémentaires
07/08/2017 Les résultats connus jusqu’au jour d’aujourd’hui 07.08.2017 confirment qu’il n’y a actuellement pas de danger pour la santé publique
05/08/2017 Fipronil dans les œufs
03/08/2017 Fipronil dans les œufs
02/08/2017 Fipronil dans les œufs
01/08/2017 Les oeufs présents sur le marché belge sont sûrs


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 23.11.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet