Afficher cette page en : Français Néerlandais Allemand Anglais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Professionnels > Autocontrôle
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Autocontrôle  


DEFINITION
L’autocontrôle est l’ensemble des mesures prises par les opérateurs pour faire en sorte que les produits :
  • répondent aux prescriptions réglementaires relatives à la sécurité alimentaire ;
  • répondent aux prescriptions réglementaires relatives à la qualité des produits pour lesquelles l’AFSCA est compétente ;
  • satisfassent aux prescriptions en matière de traçabilité
et à la surveillance du respect effectif de ces prescriptions.
Et ce, à toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution.

 


  Guides d'autocontrôle dans le secteur Business to Consumer (B2C)

  Vous souhaitez vous procurer un guide d'autocontrôle ?

Cliquez sur le secteur qui vous concerne dans la page "Outils spécifiques d'autocontrôle"


En tant qu'opérateur actif dans la chaîne alimentaire, vous avez l'obligation légale de disposer d'un Système d’AutoContrôle (SAC). Pour la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux, le SAC contient les Bonnes Pratiques d’hygiène (BPH) et doit être basé sur les principes HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Points). Dans la production primaire, le système d’autocontrôle repose sur le respect des prescriptions en matière d’hygiène et sur la tenue des registres nécessaires.

OBJECTIF
L’objectif principal d’un système d’autocontrôle est de maîtriser de manière judicieuse et réalisable tous les dangers que l’on peut raisonnablement rencontrer à travers le processus de production, de transformation et de distribution.

Cette page présente l’ensemble des informations utiles dans le cadre de l’autocontrôle, de la législation à l’étape de validation du système d’autocontrôle.

 
Législation
  L'autocontrôle est un des fondements de la politique de l'AFSCA. Tant la législation belge que la réglementation européenne responsabilisent clairement les opérateurs de la chaîne alimentaire quant à leur rôle dans la sécurité alimentaire.
Traçabilité
  Comment faire concrètement pour assurer la traçabilité de vos produits ? Un opérateur actif dans la chaîne alimentaire doit être capable de retracer le cheminement d'un produit à travers toutes les étapes de la production, de la transformation, et de la distribution sous sa responsabilité.
Notification obligatoire
  Tout exploitant doit informer immédiatement l’AFSCA lorsqu’il considère ou a des raisons de penser qu’un produit qu’il a importé, produit, cultivé, élevé, transformé, fabriqué ou distribué peut être préjudiciable à la santé humaine, animale ou végétale.
   
Avez-vous droit à des assouplissements ?
  Dans cette page, vous trouverez les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier d'assouplissements concernant l'autocontrôle et la traçabilité.
   
Guides d'autocontrôle
  Disposer d'un système d’autocontrôle est une obligation.
Des guides rédigés par les organisations sectorielles et approuvés par l'AFSCA après une évaluation approfondie sont mis à disposition avec pour objectifs :
- d’aider les opérateurs à développer leur système d’autocontrôle et
- de servir de référentiel d'audit pour les organismes de certification qui réalisent des audits dans le cadre de la validation des systèmes d’autocontrôle.
   
Pourquoi et comment faire valider votre système d'autocontrôle ?
  Si un opérateur utilise un guide sectoriel approuvé, il peut faire valider son système d’autocontrôle par un organisme de certification indépendant (OCI) et accrédité à cet effet, mais il peut également toujours le faire valider par l'AFSCA s'il le souhaite.
Par contre, si l’opérateur fait partie d’un secteur pour lequel il n’y a pas de guide sectoriel approuvé (ex : secteur sucrier) et qu’il désire faire valider son système d’autocontrôle, il n’a pas d’autre possibilité que de se faire auditer par l’AFSCA.
La validation des systèmes d'autocontrôle est spécifique à la Belgique et permet l'obtention d'avantages.
   
Autocontrôle et exportation
  Comment valider un système d'autocontrôle dans le cadre de l'exportation vers des pays tiers?
   
Une question ?
  Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans nos FAQs (Frequently Asked Questions/ Foire Aux Questions).
  - FAQ - Autocontrôle (PDF) (23/07/2018)
  - FAQ - Guides d'autocontrôle B2C
   
Liens utiles
  - Circulaire relative au plan de délestage d’électricité
La circulaire attire l'attention sur les mesures nécessaires à prendre afin que les coupures dans l’approvisionnement en électricité n’aient aucun impact négatif sur la sécurité alimentaire et le bien-être animal.
  - Produits de désinfection (biocides) autorisés
  - Qualité des eaux dans le secteur alimentaire
   
Publications
  - Inventaire des actions et des limites d'action et propositions d'harmonisation dans le cadre des contrôles officiels - Contaminants chimiques, résidus et additifs


 
 
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 25.07.2018   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet