Afficher cette page en :   Français   Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Accueil > Professionnels > Production animale > Animaux > Ovins et caprins > Types d'abattage possibles: commercial, ...
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Cantines scolaires Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Service de médiation Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Ovins et caprins: Types d'abattage possibles: commercial, particulier dans un abattoir et particulier à domicile



 
Abattages commerciaux
 

En règle générale, l’abattage d’ovins et de caprins en vue de la commercialisation de leurs viandes ne peut avoir lieu que dans un abattoir agréé.

Les types d’animaux pouvant être abattus dans un abattoir sont spécifiés dans l’agrément octroyé à cet abattoir par le ministre. Voyez pour cela la liste des établissements agréés.
   
 

La règle générale selon laquelle les ovins et les caprins doivent obligatoirement être abattus dans un abattoir comporte cependant quelques exceptions spécifiques, permettant que toutes les opérations d’abattage ou certaines d’entre elles soient effectuées en un autre lieu :

  • l’égorgement et la saignée dans le cadre d’un abattage d’urgence peuvent avoir lieu en dehors de l’abattoir
  • l’abattage par un particulier.
   
   
Abattages privés
 
Il s’agit de l’abattage d’animaux dont la viande ne peut être destinée qu’aux besoins exclusifs du propriétaire et de sa famille. La viande (ou une partie de cette viande) ne peut en aucun cas être mise sur le marché ou cédée à des tiers.
   
 

Pour les ovins et les caprins, la possibilité d’un abattage au domicile du particulier a été prévue, outre l’abattage possible à l’abattoir.

   
  Dans tous les cas, un abattage privé doit toujours faire l’objet d’une déclaration préalable.
   

À l’abattoir.

   
  Lorsque l’abattage privé a lieu dans un abattoir, la déclaration se fait à l’abattoir dès l’arrivée de l’animal. Le particulier reçoit alors un récépissé de sa déclaration, qu’il est tenu de conserver jusqu’à la fin de l’année qui suit celle de l’abattage. Afin d’être autorisé à déclarer un abattage privé, il est indispensable de se faire préalablement enregistrer auprès de la commune ou du siège de l’Unité locale de contrôle de l’AFSCA ; cet enregistrement ne doit se faire qu’une seule fois.
   

À domicile.

   
  Dans le cas d’un abattage privé à domicile, la déclaration d’abattage doit être faite par le propriétaire en personne auprès de la commune où est établi son domicile, ce au moins 2 jours complets avant l’abattage. Le particulier reçoit alors un récépissé de sa déclaration, qu’il est tenu de conserver jusqu’à la fin de l’année qui suit celle de l’abattage. Afin d’être autorisé à déclarer un abattage privé, il est indispensable de se faire préalablement enregistrer auprès de la commune ou du siège de l’Unité locale de contrôle de l’AFSCA ; cet enregistrement ne doit se faire qu’une seule fois.
   
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 05.01.2018   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet