Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Nos aliments > Desserts, confiseries,... > Les oeufs en chocolat sous la loupe

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (allergènes) Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Les oeufs en chocolat sous la loupe Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 08.06.2015


Pas de Pâques sans eux !
Autrefois décorés d’or, fabriqués en pierre, en sucre puis, enfin, en chocolat, les oeufs de Pâques s’invitent chaque fois avec une avalanche de poussins et autres lapins dans les étalages des chocolatiers !
A cette occasion, l’AFSCA s’est penchée sur le sujet pour que tous les enfants, petits ou grands, puissent en profiter … en toute connaissance de cause !


La petite histoire

ChocolatS’offrir des oeufs décorés à Pâques est une ancienne tradition païenne lors de laquelle les personnes s’échangeaient des oeufs de poules symbolisant la vie. Cette coutume a été reprise par la suite dans la religion catholique. En effet, Pâques correspond chez les croyants à l’anniversaire de la résurrection de Jésus Christ et à la fin du carême. Comme l’oeuf représente aussi la vie, il est devenu le symbole de Pâques.
Dès le Moyen Âge, les gens prennent ainsi l’habitude de s’offrir des oeufs décorés à Pâques. Au 18e siècle, Louis XIV offre lui-même à sa cour et à ses domestiques des oeufs décorés à la feuille d’or. Aujourd’hui, les oeufs de poule sont remplacés par des oeufs en chocolat. Ils ont été inventés en France au 18e siècle : on vidait des oeufs frais et on les remplissait de chocolat !


Comment sont fabriqués les oeufs en chocolat ?

C’est à partir de la pâte de chocolat, conservée à une température de 40°C, que l’on fabrique les fameux oeufs ! Pour donner la forme voulue au chocolat, il faut refroidir la pâte jusqu’à une température d’environ 30°C. C’est le « tempérage », il garantit le démoulage, la dureté, la brillance du produit final refroidi. On verse ensuite la pâte dans un moule en forme de demi-oeuf.
Une fois le moule rempli, il est retourné pour être vidé du surplus. Le chocolat qui reste collé au moule devient solide et permet ainsi d’obtenir une forme creuse que l’on pourra fourrer. On remplit ensuite un autre moule que l’on superpose à la forme remplie de fourrage de façon à former un oeuf complet…
Bonne dégustation!


Comment conserver les oeufs en chocolat ?

ChocolatPour bien conserver le chocolat, la température doit rester constante. L’idéal est de garder le chocolat à une température de 15 à 18 °C. Un chocolat qui passe sans cesse du chaud au froid devient blanc. S’il est conservé trop au froid, il peut «transpirer» en revenant à température ambiante. S’il a trop chaud, le chocolat pâlit et fond.
Le chocolat n’aime pas l’humidité, il blanchit et prend aussi les odeurs. Conservez-le donc dans une boîte hermétique qui ne laisse passer ni l’air, ni l’humidité, ni les odeurs. Et de préférence, pas au frigo, trop humide et provoquant la cristallisation du chocolat.

Attention : si vous désirez profiter au mieux de vos oeufs fourrés à base de crème, nous vous conseillons de les conserver dans une pièce froide afin d’éviter le développement de micro-organismes pathogènes suite à une température trop élevée.

Et la durée de conservation ?
Pour conserver toutes leurs saveurs, les oeufs de Pâques doivent idéalement être consommés endéans les huit jours suivant leur achat, surtout pour les chocolats fourrés à la crème. Notons que le chocolat noir pur se conserve plus longtemps que le chocolat blanc. Toutefois, après un an et demi, il est préférable de l’utiliser en cuisine. Le chocolat au lait perd ses qualités gustatives après 6 mois.


Une allergie au chocolat, ça existe ?

Oeufs en chocolatCertains oeufs en chocolat contiennent des produits allergènes (du gluten ou des noix par exemple). Si vous avez des allergies alimentaires, renseignez-vous afin de consommer ces douceurs en toute sécurité. La présence éventuelle d’allergènes, surtout ceux dont le client ne peut soupçonner la présence, doit toujours être communiquée par l’opérateur! En bref :

  • OEufs et dérivés d’oeufs (albumine) :
    Certains fourrages peuvent en contenir, notamment dans les gelées.
  • Gluten :
    Le gluten est une molécule que l’on retrouve dans des céréales comme le blé, l’orge, l’avoine et leurs dérivés tels que le malt et l’amidon. Certains oeufs sont fabriqués avec des ingrédients contenant du gluten et peuvent, de ce fait, en contenir des traces.
  • Fruits secs :
    De nombreux oeufs contiennent des noix, noisettes, amandes, etc.
  • Lait (lactose, protéines laitières, etc) :
    Les produits laitiers sont naturellement des ingrédients primordiaux dans la confection de certains oeufs en chocolat. Il arrive également que des traces de protéines laitières se retrouvent dans certains chocolats noirs mais seulement en quantité infime.


Et donc…
Chaque année, les cloches rapportent de Rome leurs présents en chocolat. La chasse aux oeufs ravit les petites têtes blondes mais pas question d’engloutir goulûment les précieux oeufs car déguster un chocolat implique de prendre le temps d’utiliser ses 5 sens : le choisir, en apprécier la consistance, imaginer son goût, écouter son croquant et enfin, le savourer avec délectation…et modération !


Source : Bulletin AFSCA n°53, pages 4-5.


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet