Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Vie pratique > En voyage > La peste porcine africaine

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (substances qui provoquent une allergie/intolérance) Avertissements de fraude Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Soyez vigilants a l' egard de La peste porcine africaine Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 12.03.2015



À propos de la maladie

La peste porcine africaine est une maladie virale très contagieuse des porcs et des sangliers, qui est la cause d'une importante mortalité chez ces animaux. Il n'existe pas de traitement spécifique contre la maladie, et les porcs ne peuvent pas non plus recevoir une vaccination préventive. Le virus est totalement inoffensif pour l'homme.


La maladie sévit depuis 2007 déjà dans le Caucase et de là, s'est étendue à la Russie et vers l'Europe de l'Est (Ukraine, Biélorussie). Début janvier 2014, la maladie s'est également manifestée dans l'Union européenne : dans la zone frontalière de la Pologne et de la Lituanie avec la Biélorussie.

Le 26 juin, la Lettonie a confirmé la présence de la PPA chez des sangliers et des porcs domestiques. En septembre, c’est au tour de l’Estonie de confirmer plusieurs cas de PPA.

Mis à part l'île italienne de la Sardaigne, où la maladie circule déjà depuis des dizaines d'années chez les porcs sauvages et les sangliers, c'est la première fois en plus de 20 ans qu'elle est constatée dans l'UE.


Pour rappel : en 1985, la Flandre occidentale a été brièvement confrontée à la peste porcine africaine après que de la viande porcine contaminée en provenance d'Espagne, qui n'était pas indemne de la peste porcine africaine à l'époque, s'est retrouvée auprès de porcs : au total, 12 exploitations ont été contaminées et il a fallu détruire plus de 30.000 porcs.


Pays à risque

La maladie est actuellement présente dans le Caucase, en Biélorussie, en Russie, en Ukraine, en Lituani, en Pologn, en Lettonie et en Estonie. En outre, l'île italienne de la Sardaigne est déjà touchée depuis de nombreuses années. Ailleurs dans le monde, la peste porcine africaine est encore fréquente en Asie et en Afrique, moins en Amérique centrale et du Sud, mais le risque de contamination en provenance de ces régions est moindre.


Quels sont les risques ?

Outre les risque évidents associés à l'introduction de porcs ou de sangliers contaminés ou de carcasses / viandes contaminées de porc et de sanglier, il est important de prendre en compte le risque lié à toutes les personnes, véhicules ou matériels venant des zones ou pays où la peste porcine africaine est présente. Le virus de la peste porcine africaine est très résistant et pourrait être véhiculé par exemple par des travailleurs ou des chasseurs venant des pays à risque.

En outre, le virus peut aussi être présent dans la viande et les préparations de viande – y compris les produits 'secs' comme le salami – et il est donc possible d'introduire involontairement la maladie par cette voie en provenance d'une zone contaminée.


Directives pour les voyageurs et en particulier pour les chasseurs

Vu l'importante résistance du virus dans la viande et les préparations de viande, il est strictement interdit de ramener ces produits de pays où est présente la peste porcine africaine. Le virus peut, en effet, survivre longtemps dans de tels produits et peut, par cette voie, pénétrer dans notre cheptel porcin.

Il est en outre important de savoir que le virus peut également être véhiculé par des personnes, des véhicules ou du matériel qui a été en contact avec des porcs ou des sangliers dans les zones contaminées.

Les chasseurs qui vont chasser à l'étranger dans une zone contaminée doivent prendre les mesures de précaution en vue d'éviter l'introduction de la peste porcine en Belgique.

Cela est possible en respectant les règles ci-après :

  • se laver les mains à l'eau et au savon après la chasse;
  • nettoyer et désinfecter à fond les bottes et les matériels utilisés qui ont été en contact avec un sanglier. Un bon nettoyage est réalisé en commençant par enlever le plus gros de la saleté avec une brosse. Ensuite on nettoiera à l'eau et au savon toutes les surfaces et on les fera sécher; après cela, on procédera à la désinfection au moyen d'un désinfectant agréé utilisé à la concentration appropriée;
  • nettoyer le véhicule sur place ou dans une station de lavage voisine (y compris les passages de roues). Nettoyer et désinfecter aussi les surfaces salies à l'intérieur du véhicule (p.ex. les tapis). Les sièges peuvent être recouverts à l'avance de plastic;
  • laver les vêtements à 40°C ou 60°C avec un programme coton;
  • ne pas emmener de chiens de chasse à l'étranger dans des zones contaminées.

Quiconque a été en contact avec des porcs ou des sangliers dans les pays contaminés ne peut pas se rendre dans des exploitations porcines durant 72 heures après son retour en Belgique.


 Liens intéressants

- OIE
- SPF Affaires Etrangères
- Cerva
- AFSCA Professionnels



Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet