Afficher cette page en :   Français   Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Professionnels > Denrées alimentaires > Contaminants > Acrylamide
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 

Acrylamide



   
F.A.Q.
   
Communiqués de presse
   

Liens utiles

 






F.A.Q.

 

1. Qu'est-ce que l'acrylamide?

L’acrylamide est une substance chimique qui connaît un grand nombre d’applications industrielles, parmi lesquelles essentiellement la production de polyacrylamide, utilisé notamment dans les produits de soin, les pesticides, les peintures, et comme floculant dans le traitement de l’eau et dans l’industrie

du papier. L’acrylamide est également présente dans la fumée de cigarettes.

C’est seulement en 2002 qu’on a démontré que l’acrylamide se formait aussi naturellement lors du réchauffement des denrées alimentaires riches en hydrates de carbone.

2. D'où provient l'acrylamide trouvé dans les denrées alimentaires ?
L'acrylamide est produit pendant la cuisson et la préparation des aliments riches en hydrates de carbone (amidon, sucres). Seuls les modes de cuisson de type sec sont concernés: cuisson au four et au gril, rôtissage, friture. On ne trouve pas, ou peu, d'acrylamide dans les aliments cuits dans l'eau.

3. Dans quels aliments trouve-t-on de l'acrylamide ?
On trouve de l’acrylamide principalement dans les produits végétaux riches en hydrates de carbone comme les frites, les chips de pomme de terre, le café, les biscuits sucrés, le pain (croûte) et les toasts.

4. L'acrylamide est-il un risque nouveau ?
Non. La présence d'acrylamide dans la nourriture a été mise en évidence en 2002. Mais ce problème existe depuis des générations, en fait, depuis que l'homme utilise les modes de cuisson cités ci-dessus.

5. L'acrylamide est-il toxique ?
Oui. Comme d’autres  substances, l'acrylamide peut se révéler toxique pour l'être humain, selon la dose absorbée ou ingérée. L’IARC (International Agency for Research on Cancer) a classifié l’acrylamide comme « probablement cancérigène ».

6. Faut-il craindre la présence d'acrylamide dans l'alimentation ?
La présence d'une substance suspecte dans l'alimentation est toujours prise au sérieux par les autorités sanitaires. L'acrylamide est présent dans notre alimentation depuis fort longtemps. Le risque n'a pas augmenté ces dernières années et n'augmentera pas subitement.

7. Le risque pour les enfants et les femmes enceintes est-il plus élevé ?
Non, l'acrylamide n'a aucun effet préjudiciable sur le foetus. Le risque pour les enfants est quelque peu plus élevé que pour les adultes lorsqu'ils consomment les mêmes aliments. Cela s'explique par la différence de poids qui induit une dose relative plus élevée pour les enfants.

8. Des mesures ont-elles été prises pour limiter le taux d’acrylamide dans les denrées alimentaires ?

L’industrie alimentaire est consciente de la problématique. L’organisation sectorielle de l’industrie alimentaire européenne a développé un toolbox en coopération avec la Commission européenne et les autorités nationales des Etats membres pour limiter le taux d’acrylamide dans les denrées alimentaires.

 

Haut de la page

Communiqués de presse
 
 
 

Haut de la page

Liens utiles
 
 
   
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 19.06.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet