Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Vie pratique > En voyage > La rage, et comment voyager sans soucis

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (allergènes) Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
La rage: comment voyager sans soucis? Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 23.10.2017


RagePlus de 55.000 morts, plus de 150 pays touchés, dont des destinations touristiques très fréquentées : c'est le triste bilan de la rage chaque année...
L'Europe n'y échappe pas. C'est la raison pour laquelle, fin 2014, une nouvelle législation a vu le jour dans l'UE, pour enrayer la dispersion de la maladie.



Qu'est-ce que la rage ?

La rage est une maladie virale qui peut infecter tous les mammifères, mais qui touche surtout les carnivores sauvages, les chauffe-souris et les animaux domestiques. L'homme peut être infecté quand il entre en contact avec la salive d'un animal infecté , par exemple lors d'une morsure, d'une égratignure ou d'un léchage. Les chiens sont à l'origine de 99% des cas de rage chez l'homme. Dès l'apparition des symptômes, la maladie provoque inéluctablement la mort tant des animaux que des hommes.


Quels sont les symptômes qui éveillent les soupçons ?

Les symptômes classiques d'un animal infecté sont l'agressivité, l'agitation et un comportement anormal (par exemple un animal sauvage qui devient soudainement très docile). D'autres symptômes moins fréquents sont : fièvre, malaise, salivation importante, refus de se nourrir, excitation, hypersensibilité à la lumière et aux bruits forts, spasmes musculaires. L'infection peut déjà être transmise à d'autres animaux ou à l'homme 2 semaines avant l'apparition des premiers symptômes. Il est important de savoir qu'un animal infecté peut ne présenter aucun symptôme pendant des mois.

En octobre 2017, un enfant français est dramatiquement décédé, contaminé par le virus de la rage, environ 2 mois après avoir été en contact avec un chiot lors de vacances au Sri Lanka. Le chien ne présentait aucun signe de maladie, ce qui est typique pour la rage.



Comment la rage est-elle diagnostiquée ?

Les symptômes sont déjà une sérieuse indication de l'infection par la rage. La confirmation de la rage ne peut toutefois être établie que par la réalisation de tests sur le cerveau. Ceux-ci ne peuvent être effectués qu'après autopsie de l'animal. Mais, il n'existe aucun test qui permet de diagnostiquer avec certitude la rage chez un animal vivant.


La rage peut-elle être guérie ?

Pour l'animal, il n'existe aucun traitement.

Chez l'homme, la seule chance d'arrêter l'infection est de lui donner un antisérum dans les 24 h après le contact avec l'animal infecté. Dans de nombreux de cas, le traitement commence beaucoup plus tard, parce que, lors de la morsure, l'animal ne présente pas encore de symptômes et qu'on ne réalise donc pas qu'il y a eu infection. Dans ce cas, il n'y a aucune garantie que la maladie puisse être guérie. Une fois que les symptômes apparaissent, il n'y a plus de traitement possible. La personne mourra dans les 2 semaines.


Et en Belgique, sommes-nous concernés ?

Au siècle précédent, notre pays a connu de nombreux cas de rage, mais, depuis 2001, la Belgique est « officiellement indemne de la rage». Cela signifie que le virus ne circule plus depuis longtemps. Mais le risque n'est pas absent... La maladie peut à tout moment être réintroduite à partir d'un pays contaminé. En 2008 par exemple, deux cas de chiens infectés ont été introduits lors d'un retour de vacances d'Afrique. Ces chiens ne présentaient pas encore de symptômes mais ils étaient déjà contaminés. Après l'apparition des symptômes, une centaine de personnes qui avaient été en contact avec ces animaux, ont reçu un sérum et ont été vaccinées à titre préventif. Et heureusement avec succès !

Dans nos pays voisins également, la plupart des cas de rage proviennent du retour d'animaux de compagnie d'un voyage à l'étranger.


Que faire quand vous souhaitez emporter votre chien, chat ou furet dans un autre pays ou ramener un de ces animaux en Belgique à partir d'un autre pays ?

Bien que la vaccination contre la rage n'est plus obligatoire en Belgique depuis le 1er mars 2016, si vous souhaitez emporter votre chien, chat ou furet dans un autre pays ou ramener un de ces animaux en Belgique à partir d'un autre pays, vous devez faire vacciner l'animal correctement. Il doit au moins être âgé de 12 semaines et , en cas de première vaccination, il ne peut passer la frontière que 21 jours après cette vaccination. L'animal doit en plus toujours être identifié avec un chip électronique et avoir un passeport européen dans lequel est mentionnée la vaccination. Dans le tableau suivant sont précisées les éventuelles exigences complémentaires.


Vous souhaitez emporter votre animal dans un autre pays de l’UE Vous souhaitez emporter votre animal en dehors de l’UE
Pas d'exigence complémentaire, sauf un traitement contre le vers Echinococcus multilocularis pour voyager au Royaume-Uni, en Irlande, en Finlande et à Malte. Suivant le pays de destination:
• certificat de vaccination rédigé par un vétérinaire agréé
• certificat sanitaire rédigé par l'AFSCA
• test sérologique pour vérifier si la vaccination a été effectuée efficacement (à faire plus de 3 mois avant le départ).


Vous souhaitez ramener un animal en Belgique depuis un autre pays de l'UE Vous souhaitez ramener un animal en Belgique depuis un pays en dehors de l'UE
Pas d'exigence complémentaire. Suivant le pays d'origine:
• certificat sanitaire rédigé par un vétérinaire officiel dans le pays originaire
• test sérologique pour vérifier si la vaccination a été effectuée efficacement (à faire plus de 3 mois avant le départ).


Conclusion

Le risque d'être infecté par la rage en Belgique est minime. Et pour que ce risque reste faible, restez vigilants. Prenez toutes les précautions qui s'imposent pour ne pas ramener la rage dans vos bagages !

Ne négligez pas les règles et, en cas de doute, prenez contact avec l'Afsca.

Pour voyager en toute sécurité à l'étranger avec votre animal de compagnie, consultez :
- la page du site du SPF Santé publique « Voyager avec des animaux »
- notre brochure « Ne ramenez pas la rage dans vos bagages »
- la page « Rage » de notre site.



Source : D'après le Bulletin AFSCA n°65, pages 10 & 11.



Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet