Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Vie pratique > Autres > Xylella Fastidiosa

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (substances qui provoquent une allergie/intolérance) Avertissements de fraude Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Xylella Fastidiosa Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 06.11.2018


Xylella fastidiosa est une bactérie qui contamine un grand nombre d’espèces végétales. Le nom « Xylella » vient du fait que cette bactérie s’attaque aux tissus conducteurs de sève brute qui alimentent les plantes en eau. Ce tissu vasculaire s’appelle le « xylème ».
Il existe plusieurs sous-espèces de Xylella fastidiosa, chacune ayant plus ou moins sa propre zone de propagation et ses préférences en termes d’hôtes végétaux.



Quels végétaux infecte-t-elle?

Cette bactérie peut causer des dégâts importants dans les cultures d’olives et d’agrumes, dans les vignobles, les espaces verts publics et le milieu urbain.
Originaire du continent américain, elle a aussi été observée sur des poiriers et des vignes à Taïwan, sur des vignes et des amandiers en Iran, sur des caféiers provenant du Mexique, du Costa Rica et de l’Equateur, sur des plantes et arbustes méditerranéens du sud de l’Italie et en Corse. Le 27 septembre 2018, elle a été détectée pour la première fois en Belgique.


Comment cette bactérie infecte-t-elle les végétaux?

Sa propagation se fait naturellement par l’intermédiaire d’insectes piqueurs-suceurs qui, pour se nourrir, percent les vaisseaux conducteurs des tiges et rameaux des plantes, et emportent avec eux la souche bactérienne dans le cas des plantes infectées. Les principaux vecteurs sont les cicadelles, les cercopes des prés ou les philènes spumeuses. Une fois contaminé, un insecte adulte peut transmettre la bactérie à des végétaux tout au long de sa vie!
Vu son déplacement aisé dans la plante via les vaisseaux, Xyllela fastidiosa se retrouve principalement dans les tiges et dans la nervure centrale des feuilles malades. Sa présence varie fortement selon la saison et les conditions environnementales, puisque celles-ci influencent la quantité de liquide présent dans la plante.


Quelles sont les conséquences d’une contamination par cette bactérie?

La bactérie infecte les vaisseaux de la plante et provoque un blocage de l’approvisionnement des feuilles en eau, menant à une déshydratation sévère de la plante. Les symptômes varient en fonction de l’espèce végétale, de la souche bactérienne et des conditions environnementales. Une infection par Xylella fastidiosa se traduit généralement par une décoloration automnale du feuillage avec flétrissement jaunâtre du bord des feuilles, suivie du dessèchement et du recroquevillement des feuilles, du dessèchement des branches feuillues, d’un retard de croissance et, in fine, du dépérissement complet de la plante. Certaines espèces végétales ne montrent pas de symptômes clairs après infection par la bactérie, la rendant de ce fait non détectable à l’oeil nu et rendant risquées certaines importations végétales lorsque le couple « bactérie – espèce végétale – environnement » est optimal pour la propagation de Xylella fastidiosa.


Quels sont les moyens de lutte?

Il n’existe pas de traitement contre Xylella fastidiosa. Afin de lutter contre son introduction et sa propagation en Europe (la région des Pouilles, en Italie, a déjà été sévèrement touchée par la bactérie), l’Europe a mis en place des mesures de protection. En cas d’infection, les végétaux contaminés sont détruits le plus rapidement possible. Les végétaux sensibles sont éliminés dans un rayon de 100 m autour de ce lieu contaminé et des inspections des végétaux et insectes sont réalisées dans un rayon de 10 km autour du foyer infecté. Sa détection est donc primordiale pour la protection des cultures, des pépinières, des espaces verts publics et du milieu urbain. En outre, des contrôles des autorités sanitaires ont lieu dans les postes d’inspection frontaliers européens.


Que fait l’AFSCA pour éviter la propagation de cette bactérie?

L’AFSCA effectue des contrôles et analyses lors de l’importation de végétaux sensibles ainsi que dans les pépinières et les jardineries. Elle demande aussi à la population d’être attentive et de l’informer, via l’Unité locale de contrôle (ULC) concernée, en cas de suspicion de contamination par la bactérie Xylella.

Publication : Xylella fastidiosa : comment l'éviter ?
Maladies des végétaux > Xylella fastidiosa


Source : D'après le Bulletin AFSCA n°66, page 6.


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet