Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER
 

Recherche de A à Z

Point de contact
0800 13 550

Accueil Consommateurs > Nos aliments > Fruits & légumes > Certains légumes crus ou parties de légumes doivent être consommés avec modération

CONSOMMATEURS
Point de contact Rappels de produits Avertissements (substances qui provoquent une allergie/intolérance) Avertissements de fraude Communiqués de presse Nos aliments Vie pratique Que fait l'AFSCA pour les consommateurs ? Incidents de sécurité alimentaire Publications Vidéos A propos de l'AFSCA Utiles   - Offres d'emploi
  - Liens utiles
COMITES
Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique
PROFESSIONNELS
Certains légumes (ou parties de légumes) crus doivent être consommés avec modération Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 11.07.2017


Il n’existe pas de liste des plantes comestibles pour l’homme, bien que l’ingestion de certaines plantes soient dangereuses.

L’arrêté royal du 29 août 1997 relatif à la fabrication et au commerce de denrées alimentaires composées ou contenant des plantes ou préparations de plantes présente toutefois une liste de « plantes dangereuses qui ne peuvent pas être utilisées en tant que ou dans les denrées alimentaires ».

Mais des denrées alimentaires contenant des plantes ou préparations de plantes qui ne sont pas mentionnées dans cette liste peuvent contenir des toxines naturelles et donc être dangereuses pour l’homme si elles ne sont pas consommées dans des conditions appropriées (c.-à-d. si elles sont consommées sans avoir été cuites). Quelques exemples sont repris ci-dessous.



Les tiges de rhubarbe, les épinards et les betteraves

Les tiges de rhubarbe, les épinards et les betteraves contiennent des teneurs élevées en acide oxalique/oxalate. Certaines conditions environnementales comme la sécheresse, favoriseraient l’accumulation d’oxalate dans les légumes. La cuisson de ces légumes à l’eau permet de réduire la teneur en oxalate.

Il est recommandé de consommer ces légumes avec modération, et cela, tout particulièrement pour les personnes qui souffrent d’hyperoxalurie et/ou qui sont sensibles aux calculs rénaux.



Les feuilles de rhubarbes

RhubarbeLa consommation de feuilles de rhubarbes peut s’avérer toxique. Les symptômes observés après ingestion sont des maux d’estomac, de la diarrhée, des nausées, des vomissements ainsi que des lésions rénales. Quelques cas de mortalité après consommation de feuilles de rhubarbe ont été rapportés. Au départ, la toxicité des feuilles de rhubarbe était principalement attribuée à leur teneur assez élevée en acide oxalique/oxalate. Il est cependant vraisemblable que les anthraquinones jouent également un rôle dans la toxicité. Il est donc déconseillé de consommer des feuilles de rhubarbes.



Les betteraves potagères

Des intoxications alimentaires collectives (TIAC) liées à la consommation de betteraves crues ont été constatées en France. Ces intoxications se traduisent par des troubles digestifs, des diarrhées ou des vomissements, rapidement après la consommation. Aucune explication scientifique n’a jusqu’à présent permis d’en expliquer la raison.

Un comité d’experts souligne le fait que la betterave potagère est un légume consommé traditionnellement cuit depuis des générations. Cet usage pourrait être fondé sur une connaissance profane de certains risques potentiellement associés à la consommation de betteraves crues. Les betteraves peuvent toutefois être consommées froides, mais elles doivent avoir fait l'objet d'une cuisson préalable. Par mesure de prudence, les experts recommandent aux consommateurs et aux gestionnaires d'établissements de restauration collective d'éviter de consommer ou de servir des betteraves crues.


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés.   |   Extranet