Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Fraude relative à la viande au Brésil ...
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Communiqué de presse


Fraude relative à la viande au Brésil : l'AFSCA renforce les contrôles (21/03/2017)

Faisant suite à la réponse de l’Europe face au scandale de fraude au Brésil, l’Agence alimentaire renforce ses contrôles sur les viandes importées à partir de ce pays. Des entreprises au Brésil ayant l’autorisation d’exporter des viandes et des produits à base de viande vers l’Europe sont impliquées dans ce scandale.

L’AFSCA suit de près la fraude portant sur de la viande brésilienne. Lundi, la Commission européenne a diffusé des informations qui permettent à l’Agence de lancer une action plus spécifique. Jusqu’à présent, en plus du contrôle documentaire auquel chaque envoi qui passe par les postes d’inspection frontaliers dans les ports belges était soumis, 34 % des lots étaient contrôlés physiquement et des échantillons étaient prélevés dans plus de 10 % des cas. Maintenant, l’AFSCA a encore renforcé ces contrôles. Les envois des entreprises brésiliennes suspectées sont bloqués. Tous les autres envois de viande en provenance du Brésil sont soumis à des contrôles renforcés, y compris des contrôles physiques.

La Commission européenne coordonne les mesures pour garantir une approche uniforme dans toute l’UE. L’application des mesures renforcées dans les ports belges a également été demandée dans les autres ports européens. De son côté, la Commission européenne a fait le nécessaire pour suspendre les importations vers l’Europe des entreprises impliquées dans le scandale.

Cette approche coordonnée de l’Europe doit garantir que les viandes importées répondent aux mêmes exigences sanitaires strictes que celles d’application pour les viandes produites en Europe même. Les mesures prises dans les ports belges s’inscrivent dans ce cadre.



      Personne de contact pour la presse :
      Jean-Sébastien Walhin
      jeansebastien.walhin@afsca.be
      Tél. : 0476 88 50 77


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 21.03.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet