Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Bactéries CPE dans la viande de porc
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Communiqué de presse


Bactéries CPE dans la viande de porc (24/02/2017)

Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices. L’information a été publiée dans un rapport récent de l’EFSA et de l’ECDC. L’utilisation de l’antibiotique carbapénème n’est pas autorisée chez les animaux de rente en Europe et donc en Belgique. Il pourrait s’agir d’une contamination croisée de la viande avec les bactéries CPE lors de la production, ou lors de la manipulation de la viande par un porteur des bactéries CPE. Dans le rapport publié la détection de CPE sur la viande ou animaux vivants en Europe est décrite comme très faible.

Les contrôles effectués en Belgique dans le cadre de la surveillance obligatoire de la résistance aux antibiotiques chez les animaux de rente (échantillons prélevés en élevage et à l’abattoir) n’ont jusqu’à présent jamais permis de détecter des CPE à partir d’animaux vivants. Les résultats de la surveillance réalisée en Belgique et publiés dans le même rapport EFSA-ECDC, montrent une réduction significative de la prévalence des bactéries indicatrices résistantes envers plusieurs antibiotiques et isolées chez les porcs et les veaux d’engraissement.

AMCRA (Centre de connaissance concernant l’utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux), AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) et AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé) souhaitent souligner que beaucoup d’efforts ont été réalisés en Belgique dans la lutte contre l’antibiorésistance ces dernières années. Les secteurs concernés et les autorités ont souscrit des engagements pour aboutir à une réduction raisonnée de l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire. Les objectifs de réduction des antibiotiques ont été adoptés par toutes les parties prenantes avec des actions concrètes mises en place afin de sauvegarder la santé humaine et animale. L'objectif pour 2017 est une diminution de 50% de l'utilisation d'antibiotiques dans les aliments médicamenteux et pour 2020 une diminution de 50% de tous antibiotiques ainsi qu’une réduction de 75% par rapport à l’année de référence (2011). Depuis 2011 l’utilisation des antibiotiques a diminué de presque 16%. En 2016, une convention a été signée entre les autorités compétentes et les secteurs, afin de renforcer cet engagement commun. De plus, l’utilisation des antibiotiques critiques a été fortement règlementée en médecine vétérinaire.


Pour des informations supplémentaires :

- AMCRA : Fabiana Dal Pozzo (0479/56 04 20; fabiana.dalpozzo@amcra.be)
- AFSCA: Jean-Sébastien Walhin (0476/88 50 77)
- AFMPS: Bart Hoet (02/528 41 57)


Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 24.02.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet