Affichez cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
Plan du site
 
Accueil > Publications > Communiqués de presse > L'AFSCA et le SPF Santé publique, partenaires dans la lutte contre ...
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Communiqué de presse


L'AFSCA et le SPF Santé publique, partenaires dans la lutte contre l'antibiorésistance (28/05/2013)

L’Agence alimentaire (AFSCA) et le SPF (Service public fédéral) Santé publique souhaitent clarifier leurs rôles et leur collaboration dans la problématique de l’antibiorésistance ESBL.

L’AFSCA et le SPF Santé publique souhaitent réagir aux différents commentaires qui ont été publiés aujourd'hui dans certains médias.

ESBL est un nom collectif pour un groupe d'enzymes fabriquées par des bactéries (bactéries productrices d’ESBL). Ces enzymes peuvent hydrolyser certains types d'antibiotiques, ce qui les rend inefficaces.

Les deux institutions soulignent qu’elles sont bien conscientes que la réduction de l'utilisation d'antibiotiques est nécessaire tant chez l’homme que chez les animaux d’élevage et que tous les secteurs concernés doivent faire les efforts nécessaires. La résistance aux antibiotiques est un problème qu’il ne faut pas sous-estimer et il est important de fournir des informations correctes aux citoyens.

Les déclarations du porte-parole de l'AFSCA selon lesquelles une première amélioration de la situation dans la volaille est visible, sont également correctes, même si le nombre de cas positifs reste élevé.

Il ya une diminution du nombre de bactéries productrices d’ ESBL (bêta-lactamases à spectre élargi) dans la volaille de 77,5% en 2011, 53% en 2012 à 37% en 2013.

 

 

ESBL

 

 

2011

2012

2013 (jan-mai)

 

Nombre testé

% ESBL +

Nombre testé

% ESBL +

Nombre testé

% ESBL +

Volaille

289

77%

386

53%

170

37%

 

Le tableau ci-dessous présente les résultats de la détection d’E. coli dans la viande de différentes espèces animales. E. coli est utilisé comme indicateur de l’hygiène générale.

 

E. coli

2011

2012

2013 (jan-mai)

 

 

Nombre testé

<

limite de détection

>

limite de détection

 

Nombre testé

<

limite de détection

>

limite de détection

 

Nombre testé

<

limite de détection

 limite de détection

Volaille

1567

360 (23%)

1207 (77%)

1109

162 (14.6%)

947 (85.4%)

761

176 (23.1%)

585 (76.9%)

Bovins et veaux

1102

925 (83.9%)

177 (16.1%)

712

551 (77.4%)

161 (22.6%)

288

250 (86.8%)

38 (13.2%)

Porcs

580

480 (82.7%)

100 (17.3%)

401

322 (80.3%)

79 (19.7%)

268

224 (83.6%)

44 (16.4%)

 

L’AFSCA co-finance depuis 2 ans l’AMCRA (Antimicrobial Consumption and Resistance in Animal) qui est sous la présidence du Prof. Dr. Jeroen De Wulf. Ce centre d’expertise réalise des actions de sensibilisation des agriculteurs et vétérinaires, fait un état des lieux de la situation et prépare des guides pour une utilisation responsable des antibiotiques.

L’AMCRA donne également des conseils en vue de diminuer l’utilisation d’antibiotiques en médecine vétérinaire par la mise en place de mesures préventives telles que la vaccination, une meilleure alimentation, une bonne hygiène, la biosécurité, ...

Il est tout-à-fait correct que la cuisson de la viande crue tue les bactéries et rend impossible le transfert de résistance.

Déjà dans son rapport annuel 2012, l’AFSCA donnait de nombreuses informations utiles sur la résistance aux antibiotiques :

http://www.favv-afsca.fgov.be/rapportsannuels/_documents/2012-06-26_RA2011Fr_S.pdf (Page 136)

L'AFSCA tient également à souligner que son programme de surveillance actuel devance une décision européenne. Dès 2014, cette décision imposera à tous les Etats membres la réalisation d’un programme de surveillance de la résistance antimicrobienne d’entre autres Salmonella, Campylobacter, E. coli dans les volailles, les porcs et les bovins. De cette façon, la Commission européenne disposera d’une vue d’ensemble de la situation en Europe.

En ce qui concerne les critiques sur la méthode d'analyse, il est à noter que celle-ci a été scientifiquement étayée par l’ISP (l'Institut Scientifique de Santé Publique) qui est le Laboratoire National de Référence en la matière.

Cette semaine, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné lors de sa réunion générale annuelle la nécessité pour tous les secteurs d’entreprendre des actions en vue de réduire l’antibiorésistance. Les germes résistants tels que les ESBL constituent une menace pour la santé publique car ils entravent le traitement adéquat des infections.

C’est pourquoi, le SPF Santé publique s’investit depuis 1999 dans la réduction de l'utilisation d'antibiotiques par la population via le « Belgian Antibiotic Policy Coordination Committee » (BAPCOC). Le BAPCOC a élaboré des guidelines pour les médecins sur une utilisation responsable des antibiotiques, a réalisé une série de campagnes publiques afin de sensibiliser les citoyens et a créé des « équipes spéciales antibiotiques » dans tous les hôpitaux belges. L'hygiène des mains dans les hôpitaux est également considérée comme une arme dans la lutte contre la résistance croissante.



Personne de contact pour la presse :
Jean-Paul Denuit
jean-paul.denuit@afsca.be
Tél. : 0477 83 00 57

Jan Eyckmans
Tél. : 0495/25.47.24

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 04.03.2016   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet