Afficher cette page en :   Français   Néerlandais   Allemand   Anglais

 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Comité scientifique > Le baromètre de la sécurité de la chaîne alimentaire > Santé végétale
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Le baromètre de la santé végétale (situation phytosanitaire)



 
 
Mesure de la santé végétale (situation phytosanitaire)
Résultats
F.A.Q.




Résultats

 

Pour l’ensemble des 13 indicateurs de la santé végétale (situation phytosanitaire), des données ont été collectées à partir de 2007, et le pourcentage d’écart entre les résultats de deux années successives a été calculé. En tenant compte de l’importance relative de chaque indicateur, la moyenne de ces pourcentages d’écart exprime la valeur du baromètre, qui reflète l’état de la santé végétale.


- Evolution


- Résultats Baromètre de la santé végétale 2008
- Résultats Baromètre de la santé végétale 2009
- Résultats Baromètre de la santé végétale 2010
- Résultats Baromètre de la santé végétale 2011

- Résultats Baromètre de la santé végétale 2012

- Résultats Baromètre de la santé végétale 2013
- Résultats Baromètre de la santé végétale 2014
- Résultats Baromètre de la santé végétale 2015

- Résultats Baromètre de la santé végétale 2016



EVOLUTION

         

Par rapport à 2007, le baromètre de la santé végétale présente une tendance nettement positive. Cette tendance s’explique principalement par l’évolution favorable des indicateurs relatifs à l’autocontrôle au niveau de la production végétale et aux notifications par rapport à la détection de maladies des plantes et d’organismes nuisibles.



Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2008



Par rapport à 2007, le baromètre de la santé végétale a augmenté de +37,4 % en 2008, en raison du plus grand nombre de notifications de maladies des plantes et organismes nuisibles à l’AFSCA, et donc une plus grande surveillance des opérateurs. Les indicateurs relatifs à l’autocontrôle et aux pospiviroïdes ont également augmenté. La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur, exprimée en pourcentage, en 2008 par rapport à 2007.


Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2007 et 2008.
(échelle de –50% à +400%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir




Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2009



Par rapport à 2008, le baromètre de la santé végétale a augmenté de +2,8 % en 2009, essentiellement en raison de l’augmentation de l’indicateur relatif à l’autocontrôle. La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur, exprimée en pourcentage, en 2009 par rapport à 2008.


Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2008 et 2009.
(échelle de –80% à +100%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir




Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2010



Par rapport à 2009, le baromètre de la santé végétale a augmenté de +4,9 % en 2010, en raison de l’augmentation des indicateurs relatifs à l’autocontrôle et à Phytophthora ramorum (mort subite du chêne). La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur, exprimée en pourcentage, en 2010 par rapport à 2009.


Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2009 et 2010.
(échelle de –30% à +60%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir




Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2011



Par rapport à 2010, le baromètre de la santé végétale a diminué de -2,0 % en 2011, en raison de la diminution du nombre de notifications des maladies des plantes et organismes nuisibles reçues à l’AFSCA : depuis 2010, les opérateurs enregistrés auprès de l’AFSCA qui prennent des mesures de lutte adéquates et qui le mentionnent dans leur registre de présence d’organismes nuisibles, ne doivent plus notifier la présence du feu bactérien (Erwinia amylovora). La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur, exprimée en pourcentage, en 2011 par rapport à 2010.


Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2010 et 2011.
(échelle de –60% à +20%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2012



Entre 2007 et 2010, la tendance du baromètre de la santé végétale était positive. Depuis 2011, la tendance est négative. Cela a probablement un lien avec les conditions météorologiques exceptionnelles qui ont touché le secteur végétal en 2011 (année exceptionnellement chaude) et en 2012 (année exceptionnellement orageuse et humide). En 2012, le baromètre de la santé végétale a encore diminué de - 5,8 %. La cause en est principalement la diminution du nombre de notifications des maladies des plantes et organismes nuisibles reçues à l’AFSCA, l’augmentation du nombre d’organismes nuisibles réglementés et à la une diminution du taux de conformité des contrôles phytosanitaires à l’importation. En revanche, une évolution favorable du pourcentage de résultats conformes pour les pospiviroïdes a été observée. La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur, exprimée en pourcentage, en 2012 par rapport à 2011.



Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2011 et 2012.
(échelle de –30% à +10%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2013



Entre 2012 et 2013, le baromètre de la santé végétale a augmenté de + 5,8 %. Ceci est principalement la conséquence des évolutions favorables du pourcentage annuel d’activités-clés exercées avec un système d’autocontrôle validé/certifié, du pourcentage d’inspections phytosanitaires (contrôles physiques) favorables, du pourcentage d’organismes nuisibles réglementés pour lesquels au moins un échantillon est positif par an par rapport au nombre total d’organismes nuisibles réglementés et du pourcentage de résultats conformes pour les pospiviroïdes. En revanche, des évolutions défavorables ont été observées au niveau des contrôles phytosanitaires à l’importation et du pourcentage de résultats conformes pour la mort subite du chêne (Phytophthora ramorum). La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur.



Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2012 et 2013.
(échelle de –15% à +35%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2014



Entre 2013 et 2014, le baromètre de la santé végétale a augmenté de + 11,3 %. Ceci est principalement la conséquence des évolutions favorables des indicateurs relatifs aux notifications des maladies des plantes et organismes nuisibles, et au pourcentage annuel d’activités-clés exercées avec un système d’autocontrôle validé/certifié. En revanche, des évolutions défavorables ont été observées au niveau des indicateurs relatifs au pourcentage d’organismes nuisibles réglementés pour lesquels au moins un échantillon est positif par an par rapport au nombre total d’organismes nuisibles réglementés et aux contrôles phytosanitaires à l’importation. La figure ci-dessous détaille l’évolution de chaque indicateur.



Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2013 et 2014.
(échelle de –20% à +160%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2015



Entre 2014 et 2015, le baromètre de la santé végétale a diminué de - 3,8 %. La cause principale est l’évolution défavorable de l’indicateur relatif aux notifications (interprétée comme une moins bonne vigilance des opérateurs). Simultanément, une évolution favorable est observée au niveau de l’indicateur relatif aux contrôles phytosanitaires à l’importation.

Il est également à noter que l’indicateur relatif au contrôle de la chrysomèle des racines de maïs (Diabrotica virgifera Le Conte) n’est désormais plus pris en compte dans le calcul du baromètre. En effet, cet organisme nuisible n’est plus considéré comme organisme de quarantaine dans l’UE depuis 2014. Par conséquent, à partir de 2015, cet insecte n’a plus fait l’objet d’une surveillance de la part de l’AFSCA.




Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2014 et 2015.
(échelle de –70% à +20%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Haut de la page



BAROMÈTRE DE LA SANTÉ VÉGÉTALE 2016



Entre 2015 et 2016, le baromètre de la santé végétale a augmenté de + 18,9 %. La cause principale est l’évolution très favorable de l’indicateur relatif aux notifications par rapport à la détection de maladies des plantes et d’organismes nuisibles (interprétée comme une meilleure vigilance). A noter que la majorité des notifications reçues ont pour origine la recherche scientifique. Simultanément, une évolution défavorable est observée au niveau de l’indicateur relatif aux contrôles phytosanitaires à l’importation ainsi qu’au niveau de l’indicateur relatif à Phytophthora ramorum (mort subite du chêne).

Il est également à noter que l’indicateur relatif aux inspections phytosanitaires (contrôles physiques) n’est désormais plus pris en compte dans le calcul du baromètre suite à la modification du système d’évaluation des check-lists utilisées dans le cadre de ces inspections. Et pour rappel, l’indicateur relatif au contrôle de la chrysomèle des racines de maïs (Diabrotica virgifera Le Conte) n’est également plus pris en compte depuis 2015.




Figure - Présentation visuelle du baromètre de la santé végétale pour l’année 2015 et 2016
(échelle de –50% à +250%)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Haut de la page

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 28.06.2017   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet